Paracha Devarim

Étude sur la paracha de la semaine : DEVARIM, « Chabbat Hazon », 20 juillet/08 Av. Pour l’élévation de l’âme de Raphaela Hanna bat Mazal, Tikouna bat Fanida Chekroun et Aimé Zrihen.

Nous lisons cette semaine la première Paracha du dernier livre de la Torah, Devarim, appelé aussi « Michné Torah », répétition de la Torah et de fait, il en est bien ainsi.

Ce livre fut  »prononcé » par Moché lui-même, par l’esprit saint qui se révélait en lui, à la génération qui allait entrer en terre sainte. Il ne fait pas qu’énoncer des enseignements nouveaux, il reprend surtout des sujets déjà évoqués dans les quatre livres précédents, il les explique aux personnes qui vont entrer dans le pays que D… leur a promis. La Paracha de Devarim est toujours lue le chabbat qui précède le 9 Av, que l’on nomme « Chabbat Hazon », le chabbat de la vision, celle du troisième temple, du fond de notre exil.

Avant de quitter ce monde, Moché entame sa répétition de la Torah devant les enfants d’Israël rassemblés. Il retrace les événements survenus et évoque les lois reçues au cours du voyage de quarante années depuis l’Égypte jusqu’au Sinaï et de là, vers la terre promise. Il réprimande les Enfants d’Israël pour leurs fautes et leurs iniquités et les engage à rester attachés à la Torah et à en observer les commandements sur la terre que D… leur donne en héritage pour l’éternité et dans laquelle ils vont entrer après sa mort.

Enfin, Moché s’adresse à son successeur, Josué, qui va faire entrer le peuple en Israël et mener les batailles pour sa conquête: « Ne les craint pas, car l’Éternel votre D… c’est Lui qui combattra avec vous ».

HAFTARA:

Nous lisons cette semaine la troisième Haftara, dite de réprimandes, en relation avec les trois semaines de deuil que nous observons entre le jeûne du 17 Tamouz et celui du 9 Av.

Ce Chabbat qui précède le neuf Av porte le nom de « Chabbat Hazon », premier mot de notre Haftara. Nous lisons le premier chapitre d’Isaïe qui a vécu bien avant la destruction du Temple. Son esprit prophétique lui a cependant permis de décrire l’existence et la destinée d’Israël, sa position au milieu de l’humanité, la grandeur de ses devoirs et la profondeur de sa chute. En rappelant annuellement cet événement tragique de notre histoire, le Juif est invité à réfléchir aux causes de la destruction du Temple, elles se ramènent toutes à la désobéissance aux lois de la Torah. Cette révolte permanente d’Israël contre D… ne consiste pas dans l’absence de sacrifices, de prières ou dans la non célébration des solennités religieuses, comme le dit Isaïe (1 1-15). Il s’agit bien plus du rôle moral et spirituel que nous inspire la Torah, et que nous refusons trop souvent d’assumer.

La Haftara se termine par une promesse de D…, de laver Israël de toutes ses impuretés afin de rétablir Jérusalem dans toute sa grandeur.

Chabbat Chalom à tous.

Rabbin Ariel BENDAVID