Paracha Vaethanane

Étude sur la paracha VAETHANANE , 27 juillet /15 Av.  Pour l’élévation de l’âme de raphaela Hanna bat Mazal, Tikouna bat Fanida Chekroun et Aimé Zrihen.

Horaires du chabbat.

Entrée du chabbat : 21h28.
Office ce soir:19h30.

Office demain matin, suivi du kiddouch: 9h00.

Office de Minha, demain, suivi de séouda chelichit : 19h30.

Fin du Chabbat : 22h41.

Moché relate au peuple comment il a imploré D… afin qu’il lui soit permis d’entrer sur la terre d’Israël. Mais D… lui a opposé un refus, lui commandant de gravir une montagne pour apercevoir, de son sommet, la terre promise.

Poursuivant sa « répétition de la Torah », Moïse fait le rappel de l’exode d’Égypte et du don de la Torah : des événements sans aucun précédent dans l’histoire de l’humanité. Car « un peuple a-t-il jamais entendu la voix de D… parlant au milieu du feu, comme toi tu as entendu… et a survécu ?… A toi, il t’a été montré, pour savoir que l’Éternel est D… Qu’il n’existe pas d’autre que Lui ».

Moché prédit cependant qu’au cours des générations futures, le peuple s’éloignera de D…, qu’il servira des idoles et sera exilé de sa terre, dispersé parmi les nations. Alors, il cherchera D… et reviendra au respect de ses commandements.

La Paracha Vaethanane contient aussi la répétition des Dix Commandements et les versets du Chéma qui expriment le fondement de la foi juive : l’unicité de D…  et cela, avant l’amour de D…, l’étude de Sa Torah, le port des téfilines et la pose d’une
mézouza aux portes de nos habitations.

HAFTARA:

Avec cette Haftara débute une série de textes, dits de consolation, après Ticha beav et qui nous mèneront jusque Roch- hachana.
Ces textes qui seront lus durant les semaines à venir, nous donneront une vision radieuse d’un avenir meilleur pour le peuple d’Israël.                                   Le doublement du terme   »nahamou » ( consolez ) au début de la haftara a été diversement interprété. Selon le Midrach ( Eikha rabba 1, 56), de même que  »Jérusalem a doublement péché » ( Eikha 1, 8), et  »qu’elle a reçu de la main de D… le double pour tous ses péchés » (Isaïe 40, 2), de même sera-t-elle un jour doublement consolée ( »Consolez, consolez Mon peuple »). De la même façon, tandis que  » la main de D… a fondé la terre  » (Isaïe 48, 13), cette main au singulier deviendra  »ses mains », au pluriel, lorsqu’elles érigeront, de nouveau, le Sanctuaire. Ce sera lorsque Hachem régnera à tout jamais  » , aux temps futurs, quand la royauté sera toute à Lui.   Une autre façon de comprendre ce doublement nous est proposé par le Malbim. Nous savons que notre libération interviendra selon l’une ou l’autre de ces deux échéances : Que nous en soyons dignes ou que nous ne le soyons pas (Isaïe 60, 22). Voilà pourquoi le texte emploie deux fois le mot  »nahamou » : Nous serons consolés que nous méritions de l’être ou que nous ne le méritions pas.

Chabbat chalom à tous.

Rabbin Ariel BENDAVID