Étude quotidienne

Étude quotidienne 23 septembre / 14 Tichri. Pour l’élévation de l’âme de Raphaela Hanna bat Mazal, Tikouna bat Fanida Chekroun et Aimé Haïm ben Yaacov Zrihen.

La fête de Soukot.

La Mitsva de résider dans la Souka.

Nous avons la mitsva d’habiter dans la souka pendant les 7 jours de la fête de Soukot : Cela signifie que l’on y mange, dort, habite, etc… de la même façon qu’on vit chez soi le reste de l’année. La souka doit être considérée comme  »habitation principale » et la maison comme  »secondaire ».

Le premier soir, on est tenu de manger dans la souka, les autres jours, on doit s’y rendre seulement si on mange plus de 56 gr (kabeitsa) de pain ou de gâteaux.

Avant de s’y installer, on doit réciter lors du kiddouch ou du Motsi la berakha  »leichev bassouka » …qui nous a ordonné de demeurer dans la souka » .

Les femmes sont exemptées de la mitsva de souka car c’est une mitsva positive liée au temps.

Les 4 espèces.

Cette fête est marquée par une deuxième mitsva importante,  rassembler les « 4 espèces » comme la Torah nous l’apprend :  »…Vous prendrez pour vous, au premier jour, un fruit de l’arbre hadar (étrog), des palmes de dattiers (loulav), une branche de l’arbre avot (le hadass / le myrte) et des saules de rivière, (arava) …vous vous réjouirez devant Hachem, votre D… pendant 7 jours » (vayikra 23-40)

Cette réunion des 3 espèces +1 est communément appelée Loulav.

Signification du Loulav.

L’agitation du Loulav dans les 6 points de l’espace signifie avant tout que le règne de D… s’étend à toutes les extrémités de l’univers. Rattachée à la saison agricole de l’Automne, c’est une prière gestuelle, à D… pour  »empêcher les vents mauvais et l’eau néfaste d’altérer la végétation de la terre » ( Talmud Souka 37b).

Le Loulav représente également le peuple juif dans sa diversité, décliné en 4 catégories.

Comment réaliser cette mitsva ?

Depuis le premier jour de Soukot et jusqu’à Hochaana Rabba (sauf Chabbat), on récitera la berakha sur le Loulav :

On tient droit le Loulav dans sa main droite, dans le sens des pousses, le bas vers le sol et la tête vers le haut.

On récitera la berakha « … al netilat Loulav » puis le premier jour, celle de Chéhéhéyanou.

On saisi l’étrog dans la main gauche et on rapprochera ses 2 mains pour que le loulav et l’étrog se joignent.

On agitera les « 4 espèces » 3 fois dans chaque direction : Sud, Nord, Est, Haut, Bas et Ouest.

Les femmes sont exemptées de la mitsva de Loulav, néanmoins, il est bien qu’elles s’en saisissent mais sans réciter la berakha.

Nous vous attendons pour les différents offices, conformément aux horaires qui vous ont déjà été envoyés, à l’issue de chaque office nous procéderons au kiddouch et au motsi, dans la Souka.

Hag saméah à tous.

Rabbin Ariel BENDAVID