Étude quotidienne

Étude quotidienne 30 août / 18 Elloul. Pour l’élévation de l’âme de Raphaela Hanna bat mazal, Tikouna bat Fanida Chekroun et Aimé Zrihen.

Veille de Roch Hachana.

Annulation des Voeux.

Dans la Torah, la parole est sacrée, elle recèle des forces insoupçonnées et engage celui qui la profère comme nous l’avons lu : « Tu respecteras tout ce que tes lèvres exprimeront »
(Devarim 23-24)

Afin d’éviter la transgression d’un commandement de la Torah en ne respectant pas le vœu formulé, on procède à leur annulation, la veille de Roch Hachana, de sorte à  n’avoir aucune « dette » le jour du jugement.
On recommencera la veille de Kippour pour les vœux formulés entre Roch Hachana et Kippour.

L’annulation des voeux (Hatarat Nédarim) se fait en présence de 10 hommes et nous délie des engagements volontaires non réalisés, des promesses sans convictions et même des serments durant les rêves. Les femmes en seront acquittées par les hommes, comme indiqué au début de la paracha Matot.

Le Choulhan aroukh  rapporte que certains ont la coutume de jeûner la veille de Roch Hachana.

Celui qui souhaite mettre fin à cette pratique (pour des raisons de santé, etc…), devra procéder à une annulation des vœux (hatarat nedarim) avant la veille de Roch Hachana. Toutefois, s’il ne désire pas y renoncer définitivement  mais seulement pour cette année, nul besoin de procéder à cette annulation des voeux.

En cas de participation à une séoudat mitsva, telle que mila ou pidyon, on pourra y prendre part, sans réserve aucune.

Bonne journée à tous.

Rabbin Ariel BENDAVID