Étude quotidienne

Étude quotidienne 23 août/ 12 Elloul, pour l’élévation de l’âme de mon père, Itshak Ben Yossef.

Le mois d’Elloul et les sélihots (5).

Les Sélihot sont une invitation à l’introspection, ils doivent se réciter avec concentration et sérénité, à un rythme modéré, en particulier, lors de la lecture des treize attributs de D…. ה’ ה’ אל רחום וחנון.
C’est pourquoi, il ne convient pas de  »s’acquitter » des Sélihot de manière expéditive.

Pendant les supplications et confessions des Sélihot, il faut examiner ses actes, effectuer une téchouva complète et se résoudre à rajouter des Mitsvot et des bonnes actions, à l’approche du jour du jugement au cours duquel, les actions de l’individu sont évaluées et scrutées.

S’il n’y a pas de Miniane au moment des Sélihot, il ne faut pas réciter les treize attributs de D… du verset Vayaavor (Exode Ch. 34-6):  וַיַּעֲבֹר ה׳ עַל-פָּנָיו וַיִּקְרָא »          « La Divinité passa devant lui et proclama » en tant que prière et demande de miséricorde, car cette partie est considérée comme faisant partie des passages empreints de sainteté, (Davar chebikdoucha) tel que la Kédoucha, Barékhou ou le Kaddich qu’on ne récite qu’en présence de dix hommes.

Par contre, s’il sont récités comme une simple lecture d’un passage de Torah, avec la cantillation et non comme la supplication de rigueur, on pourrait les lire.

Un particulier a le droit de dire אל מלך יושב על כסא רחמים ( D… Roi assis sur le trône de miséricorde) même si on y rappelle :« souviens toi pour nous, en ce jour, des treize attributs » qu’il dira avec la cantillation comme vu ci-dessus.

Bonne journée à tous.

Rabbin Ariel BENDAVID