Étude quotidienne

Étude quotidienne 13 août/2 Elloul. Pour l’élévation de l’âme de Raphaella Hanna bat Mazal, Tikouna bat Fanida Chekroun et Aimé Zrihen.

La règle de Cachérisation du foie.

Le foie vendu à notre époque
Le foie de bétail ou de volaille est généralement vendu non Cacherisé, car il est totalement impossible de le Cachériser au moyen du sel, mais uniquement au moyen de la grillade. Même si l’on ouvre le foie avant de le saler, cela ne constitue pas une solution, car le foie est un organe rempli de sang, et il possède des cavités fermées, pleines de sang, et par conséquent, le foie n’est autorisé à la consommation, que par le procédé suivant:

Avant la grillade du foie, pratiquer 2 entailles dans le foie, sur toute la longueur et sur toute la largeur (suffisamment profondes pour atteindre les cavités pleines de sang), de haut en bas, et de droite à gauche.
Nous avons l’usage de disperser du sel sur le foie avant de le passer à la flamme. (Cependant, si l’on a oublié de disperser du sel avant de le griller, il reste Cacher rétroactivement (bedi’avad).

On passe ensuite le foie au dessus d’une flamme, en le maintenant de sorte que le côté où l’on a pratiqué les entailles en croix, soit dirigé vers le bas, c’est-à-dire vers la flamme. A ce moment là, le sang coule vers le bas, et après le passage à la flamme, le foie devient Casher à la consommation.

Certains traiteurs ou certains restaurateurs, servent parfois à leurs clients, du foie déjà grillé, mais qui n’est pas découpé en croix, car les professionnels désirent préserver l’aspect du foie. Parfois, ils le servent frit ou cuit, sans pour autant qu’il ait été découpé en croix, ce qui entraîne encore d’avantage de problèmes Halakhiques.

Il est important de savoir qu’il est strictement interdit de consommer lors d’une réception ou dans un restaurant, un foie qui n’est pas découpé en croix.

Lorsque l’on passe le foie à la flamme, il faut le griller jusqu’à ce qu’il soit mangeable, puis, il devient permis à la consommation.
Même si l’on a encore l’impression que du sang s’écoule du foie après l’avoir grillé, ce sang ne constitue pas un problème puisque ce n’est pas ce type de sang qui est interdit à la consommation, lorsque l’on a correctement grillé le foie jusqu’à ce qu’il devienne mangeable. Il n’est pas non plus nécessaire de rincer le foie du sang qu’il peut y avoir en surface, après l’avoir grillé.
Cependant, selon l’usage des Achkénazes, il faut s’imposer la rigueur non exigée par la Halakha, de rincer le foie après l’avoir grillé.

Nous expliquerons demain s’il est ensuite permis de cuire le foie ou de le réchauffer.

Bonne journée à tous.

Rabbin Ariel BENDAVID